Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 23:00

Imaginer, comme Claude dans son commentaire d'hier,  que j'allais masquer sous l'annonce de la pompe Simpson, le fatal coup de pompe de Tom Simpson dans le Ventoux : fallait pas manquer d'air !

 

Fourche de Loma Je saurai rester succinct. Tout sur la pompe Simpson se résume à ces deux lignes dans l'édition du 9 décembre 1896, de Gil Blas : « M. Spoke m'a montré une nouvelle pompe portative, très puissante et d'une disposition fort pratique. La pompe Simpson obtiendra un vif succès, cela n'est pas douteux.» C'est signé l'Abbé Cane. Cane doit être un nom de plume.

 

Néanmoins, pour que n'ayez pas à regretter votre visite, je vais partager mes nouvelles connaissances vélocipédiques. C'est toujours signé par l'Abbé Cane – décidément, ce nom doit être un nom de plume, mais peut-être l'ai-je déjà dit.

« Qui n’a pas vu, sur les murs de Paris, l’originale affiche du peintre espagnol Ribéra, représentant un gros homme réjoui et fumant sa pipe tout en pédalant avec sécurité sur sa bonne bécane, tandis qu’un gringalet le regarde, portant piteusement sur son épaule sa bicyclette qui vient de se casser à la tête de fourche ?
Et qui, non plus, n’a pas été témoin – ou même victime – de cet accident vraiment trop fréquent, la rupture de la fourche de sa bicyclette ?
Eh bien, cyclistes, lisez l’affiche en question, et vous verrez que le gros homme réjoui répond au gringalet piteux qui semble lui demander comment il se fait que sa fourche résiste :
" Oui, mais moi, j’ai une fourche... de Loma ! "
Puis, si vous êtes soucieux de votre existence, procurez-vous aussi une fourche de Loma.
»

 

(à suivre)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

thé âche 10/06/2014 09:41


effectivement le nom de plume ne manque pas de sel(le), le mois prochain tu vas nous faire un tour de France à la Blondin (qui avait une bonne descente et une plume aussi)


signé : un p'tit pneu

Yves 10/06/2014 17:57



Antoine Blondin ne nous fera pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages.



Topa 10/06/2014 08:31


Mystère du rebond de blog :


en 1913, Eugène Christophe casse la fourche de son vélo dans la descente du Tourmalet... Après une quinzaine de kilomètres à pied, il trouve une forge à Sainte-Marie-de-Campan et répare
lui-même... La légende était née...


Voir à ce propos l'interview (images I.N.A.) de notre Eugène en 1968 :


http://la-legende-du-tour.francetvsport.fr/fr/video/797/le-tourmalet/annee/1968


+ Rebond de rebond : peu de gens savent que le bébé Eugène est resté un temps chez une nourrice à Ballon (72), laquelle était une aïeule du poète Michel Lautru !...

Yves 10/06/2014 17:51



Tu en connais un rayon ! Paulo la science est ton cousin ?


Ce rebond de rebond est un scoop !



Flora 10/06/2014 05:26


Pour éviter d'avoir les guibolles en accordéon, on privilégiera les fourches "Claudine".

Yves 10/06/2014 17:49



Surtout quand il s'agira de franchir les cols...