Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 23:00

Kévin Musset ignorait sans doute que "phalène" est un nom féminin ! nous dit Flora dans son commentaire d'hier.

 

– Ah ça mais... j'use de ma licence, réplique Alfred – oui Kévin se prénommait le plus souvent Alphonse ou Alfred* – , et j'en connais un autre, sans vouloir dénoncer...

– Si c'est celui à qui je pense... il a tort. Hugo a tort, assure Émile dans son Littré.

– Hugo ? Le Victor Hugo ? Faut que je vois ça, me dis-je.

 

Je vois. Et là... le Victor, il fait fort. Tantôt masculin, tantôt féminin. Comme ça l'arrange. D'avoir eu sa photo sur un billet de banque, ça permet toutes les libertés. Je cite :

 

Si j'avais, ô Madeleine, / L'œil du nocturne phalène (Ballades)
Les vices, ces taupes funèbres, / Le crime, ce phalène errant (Les Contemplations)
Les ténèbres, l'horreur, le spectre et le phalène (Les Contemplations)
grandes phalènes de ces lanternes géantes (L'homme qui rit)
La phalène y va. Dans quelle mesure est-elle responsable ? Le regard du feu fascine la phalène de même que le regard du serpent fascine l'oiseau. Que la phalène et l'oiseau n'aillent point là, cela leur est-il possible ? (L'homme qui rit)

Noël Parfait, un copain du Victor, lui écrit :

Nous nous occupons, nous autres, de savoir si le substantif phalène est masculin, féminin ou neutre ; si l'adjectif insondable est de ceux qui ne perdent rien à être répétés ; etc., etc.

C'est qui ce nous autres. Robert ?

 

Si c'est Robert**, il fait la synthèse :

PHALÈNE. n.f. (ACAD., LITTRÉ) ou n.m. (HATZFELD et de nombreux écrivains ; 1568 ; empr. gr. phalaina). [...]

Et donne en citation, Musset ("Le phalène doré, dans sa course légère, / Traverse les prés embaumés") et Colette ("L'aile d'un phalène grésille sur la flamme de la lampe et l'éteint presque.")

Merci Robert.

 

Avec un peu de chance, on aura peut-être une photo du phalène sur Taloupes ou le vol de la phalène dans un haïku des Pensées sauvages.

En attendant, ce vol de phalène (en bas, àdroite) dans la nuit.

 

Vol de phalène 

 

* Si en plus, on nous embrouille ! (Julos Beaucarne)

** Le Robert, Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française, 1973.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cristophe 02/07/2014 11:39


On dit "avoir mauvaise phalène".

Yves 03/07/2014 21:59



Oui, mais le genre de "phalène de phoque" reste incertain.



ylefeuvre@gmail.com 30/06/2014 12:56


A l'origine, Hellohim prit dans le rêve du phalène ( masculin donc) son à-coté pour constituer la phalène.


Voyez -vous le genre ?


 

Yves 01/07/2014 11:36



Non justement !



Maiette 30/06/2014 08:55


Bon ben j'ai plus qu'à mettre la phalène au menu de demain sur Taloupes...

Yves 01/07/2014 11:35



J'irai voir.



Topa 30/06/2014 08:35


Ce billet est un beau rebond, argumenté et tout et tout...


Contributions :


Le titi est au gamin ce que la phalène est à la larve (Hugo, Misér., t.1, 1862, p.687).



On croyait le voir courir comme un phalène dans la nuit (Barrès, Colline insp., 1913, p.193).


 


- J'te dis qu'c'est un phalène, pas une phalène...


- Ben dis donc, t'as une bonne vue !


 (histoire de Toto ?)

Yves 01/07/2014 11:35



Merci pour cette étonnante citation de Victor.


Je raconterai un jour le sexe de l'automobile.



thé âche 30/06/2014 08:15


et l'égalité des sexes qu'en fait on ? si c'est madame ou si c'est monsieur on dit elle ou il, par ailleurs Phalène est une (UNE) super méchante héroïne des Marvel Comics.


signé : non mais

Yves 01/07/2014 11:33



Est-ce qu'on peut être héroïne ET méchante ?