Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 23:00
Le modèle et son peintreLe Modèle et son peintre, état au 13.10.09, acrylique sur toile, 100 x 80 cm

Voilà ce qu'écrit de ce Modèle... Auguste Hilarion de Kératry – qui trouvait déjà trois vertrèbres de trop à l'Odalisque d'Ingres – : « Son peintre souffre de scoliose et la chaise a l'assise étrécie.»
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
<br /> Comment il a fait le pauvre petit peintre avec sa petite chaise pour peindre la grosse dame ?<br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> Il a de grands yeux.<br /> <br /> <br />
T
<br /> J'aime bien le côté écrasant du modèle. On plaint le fragile petit peintre...<br /> <br /> Y aurait-il une relation de cause à effet entre la forme de la chaise et les douleurs ?<br /> <br /> Dites donc, les Sarthois, soyez plus clairs pour les horsains : qui sont donc Auguste et Emile ?...<br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> Je me demande si je ne devrais pas revoir les règles de la perspective cavalière.<br /> <br /> Émile s'est illustré par son incompétence au camp de Conlie, épisode peu glorieux de la Guerre de<br /> 70.<br /> <br /> <br />
H
<br /> Auguste... Le père de l'autre, tristement célèbre par chez nous?<br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> Que la guerre était jolie, contée par Émile ! « Les rayons du soleil, se couchant à travers des nuées d'or et de pourpre, scintillaient sur les fourreaux de sabres des officiers d'artillerie, qui,<br /> suivis, de leurs ordonnances, s'en allaient au bal.» (À travers le passé – Souvenirs militaires, Paris, 1887 – source : gallica.bnf.fr)<br /> <br /> <br />
M
<br /> je m'interroge, effet d'optique ou le peintre se gratte les fesses ?<br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> Ne confonds pas scoliose et hémorroïdes !<br /> <br /> <br />
C
<br /> Par courtoisie envers le modèle...<br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> Poli soit qui mal y pense !<br /> <br /> <br /> <br />