Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 00:00

Bière à Brugge

Bière à Brugge

 

Effets de la cervoise. Désolé. Poème écrit en charentaises, après une journée de mise à jour d'un site culturel.*

 

En famille, en Charentes

 

À huit heures pétantes,

j'attaquais l'assiette de pétoncles.

 

 

 

Ma nièce – par alliance – :

– T'appelles pas ça un poème ?

– Je ne l'appelle pas, il est venu tout seul.

 

 

* – Eh ben, mon n'veu ! (Jean l'Anselme)

Partager cet article
Repost0

commentaires

anita 29/11/2011 18:51


Le poème a eu assez de pieds


pour venir tout seul.


Sinon, on se serait demandé


où donc est-il allé le chercher?

Yves 29/11/2011 23:58



On peut quand même se demander pourquoi il ne l'a pas envoyé se faire pendre ailleurs.



André 29/11/2011 18:00

J'ai connu quelqu'un qui ne faisait jamais d'une bière deux coups...mais là en faire trois vers !!!

Yves 29/11/2011 23:55



Demain, je commence une pièce de théâtre : Beer or not to beer...



thé âche 29/11/2011 13:26


et ma fille en charentaises


tant pète ma tante


quà la faim elle débonde


signé l'assoiffé chronique

Yves 29/11/2011 23:52



Avec "l'assoiffé chronique", tu as de la matière. Surtout si tu commandes une Kro.



Minik do 29/11/2011 12:19


un dystique sans faux col


qui fera école.

Yves 29/11/2011 23:50



Et pour que l'école dure, amis donnez*.


 


* J'attribue le mot à Pierre Dac, mais c'est peut-être de Francis Blanche.



lizagrèce 29/11/2011 11:45


A la carte ? celui qui tire l'as de coeur il mange ...

Yves 29/11/2011 23:46



Le valet de pique fait la vaisselle