Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 23:00

Que la cariatide, en sa lente révolte,

Se refuse, enfin lasse, à porter l'archivolte

       Et dise : C'est assez !

 

                    Victor Hugo

               Les Voix intérieures

Cariatides

Dessin retrouvé dans un carnet, sans titre ni date, 30 x 30 cm

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jh 30/05/2014 13:53


On sent une puissance énorme dans celle de gauche, elle pourrait soulever des tonnes sans se lasser...

Yves 30/05/2014 22:03



Les cariatides de Victor étaient sans doute plus minces et élancées.



Henri 30/05/2014 09:37

Je trouve la cariatide de Totor quelque peu... acariâtre.

Yves 30/05/2014 21:58



On fait parfois de mauvaises rencontres quand on fait tourner les tables.



thé âche 30/05/2014 09:33


bon il ne te reste plus qu'à prendre tes burins et maillets pour donner trois dimensions à tes croquis.


signé : Mickey l'ange

Yves 30/05/2014 21:57



Je me demandais si je n'allais pas prendre une gouge plutôt.



Topa 30/05/2014 07:08


Le précédent commentateur doit savoir ce qu'il en est : dans nos vieilles cheminées, il y avait toujours un côté pour l'homme et un côté pour la femme...


Cela dit, Totor reste un fameux visionnaire avec sa révolte des cariatides !...

Yves 30/05/2014 21:56



Une place enviable : le cantou, comme dans ces cheminées traditionnelles de
Corrèze (et d'ailleurs peut-être).



ylefeuvre@gmail.com 30/05/2014 06:19


Ce serait rigolo de voir d'un bord de l'âtre, une cariatide et de l'autre l'atlante...


mais cela ferait-il mauvais genre ?


Signé : Cétacé de l'archivolte


 

Yves 30/05/2014 21:47



Tu ne crains pas les effets d'un coup de foudre ?