Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2006 2 07 /11 /novembre /2006 00:01
Ah Pollinaire
Lamartine et Apollinaire liés par le hasard de deux coquilles chez Livre-rare-book*. Leurs vers ont une parenté qu'on ne soupçonnait pas :

Et le char de l'automne, au penchant de l'année,
Roule, déjà poussé par la main des hivers !

Oh ! l'automne l'automne a fait mourir l'été


O lac ! l'année à peine a fini sa carrière,
Et près des flots chéris qu'elle devait revoir,

Regarde ! je viens seul m'asseoir sur cette pierre
Où tu la vis s'asseoir !


Au bord d'un lac
On s'amusa à faire des ricochets
Avec des cailloux plats
Sur l'eau qui dansait à peine


Vois mourir ce qui t'aime, Elvire, et réponds-moi !

Mon amant est parti pour un pays lointain
Faites-moi donc mourir puisque je n'aime rien



*Près de 3 millions de livres d'occasion référencés chez Livre-rare book : il y a forcément quelques intrus.
Partager cet article
Repost0

commentaires