Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2008 7 07 /12 /décembre /2008 00:00
J'ai construit à la main cette clôture... J'ai pris un temps fou à peindre ces lignes bleues, à répartir chacune de ces feuilles amoureusement arrachées à des arbres fatigués, pour construire le décor d'un tableau qui devait me faire reconnaître comme un insoupçonnable poète de la nature... quand cette funeste bestiole s'est invitée dans l'objectif de mon appareil photographique !
Le fusil demeure le dernier recours d'un génie au travail !

Jean (l'astuce) Bertrand

J'ai construit à la main...photo Jean (l'astuce) Bertrand             

Note du webmestre
On n'a pas eu de chance : une bergeronnette grise sur le bitume gris ! Si seulement, ç'avait été un dindon à l'érectile et rouge caroncule.

Autre note
Sachant qu'une fois n'est pas coutume, Madame Irza, depuis son bazar par ci  par là, m'adresse un joli clin d'œil qui pourrait cligner aussi pour Jean (l'astuce) Bertrand.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Si elle avaiété dans les rues d'Athènes aujourd'hui et bien la Bergeronette n'aurait pas eu besoin du fusil pour trépasser ... Quelque cocktail Moltov  égaré aurait eu raison d'elle ...LIZAGRECE
Répondre
Y
<br /> L'information est arrivée en France.<br /> <br /> <br />
C
Pfff ! les oiseaux, ces parasites odieux et bruyants !on se demande à quoi ça sert ! et ça ne se mange même pas !
Répondre
Y
<br /> Les oiseaux : comme la poésie – et la pluie – dans le biloba !<br /> <br /> <br />
T
Si je puis me permettre, ne s'agit-il pas plutôt de la "bergeronnette bedonnante" dont l'image trône sur le drapeau des Simpson's ?...Il est vrai que cela ne change rien au problème de notre "génial photographe", à savoir comment exprimer toute la personnalité (bien) cachée de cette clôture (attention, image osée ! - )... finalement très "passe-partout"...
Répondre
Y
<br /> Difficile de concevoir la personnalité d'une clôture, mais tu mets le doigt – et peut-être plus – sur la géniale anticipation de notre ami Jean (l'astuce). Je m'explique. Il applique ici, le test<br /> de closure à l'image. Mirza, un peu avant toi, évoquait cette découverte, mettant l'accent sur le maillage qui délimite ce qu'elle appelle joliment le "carrelage du ciel". Revenons au test de<br /> closure qu'on ne confondra pas avec la technique du procédé closure de traitement des varices (Vulgaris médical). Le test de closure est un outil psychologique qui<br /> permet d'apprécier la compréhension d'un texte par un lecteur. Dans le test, on supprime un mot sur cinq d'un texte que le lecteur doit reconstituer.* On a bien chez Jean (l'astuce) Bertrand cette<br /> projection dans l'espace, cette promotion du trou avec, à la différence du trou noir – la nuance est d'importance –, un petit rien dedans. C'est bien là où il innove, où il ouvre un champ<br /> insoupçonné des possibles dont les applications pratiques sont loin d'être closes.<br /> <br /> <br /> * Exemple de test de closure :<br /> « Pour moi, une journée ____ canular, c'est un _____ sans trou.» (Francis Blanche)<br /> <br /> <br />
M
Les joints verts autour du carrelage du ciel, ils sont de Jean (l'astuce) Bertand aussi ?
Répondre
Y
<br /> Il semble en être convaincu. Je le soupçonne d'avoir fait usage d'une règle et d'une équerre.<br /> <br /> <br />