Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 00:00
Un poème inédit de mon poète préféré* inspiré des quatre maisons du côté impair de la rue (103 à 109).
Bonheur de recevoir.

Maisons

A 4
                                      Pour Yves

Quatre maisons quatre feux
Quatre pigeons quatre pins
Quatre pignons

Quatre craies quatre poèmes
Quatre ardoises quatre toits
Quatre parasols

Quatre plumes quatre pommes
Quatre chemins quatre feuilles
Quatre marins

Quatre mains quatre saisons
Quatre soleils quatre fleurs 
Quatre graffitis


Jean-Claude Touzeil
 


* Non, je galèje, j'en ai plusieurs des poètes préférés.

 Maisons 103, 105, 107, 109

2008, craie sur ardoise d'écolier. Collection de l'artiste.
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
De qué donc'y fait ,le gars Tellier pour avoir son nom sur son clos. C'est'y en néon au moins.
Répondre
Y
<br /> Monsieur est mort d'un coup de sang. C'est maintenant la maison de Madame.<br /> <br /> <br />
O
Chez nous,quand on répond malsur l'ardoise,on se prend une toise.Ca c'est vraiment une tuile !Au pays des corons,ils se remettent au charbonet ils ont raisonIls craient..Oncle Pa
Répondre
Y
<br /> Que serait, sans l'ardoise, le procédé La Martinière ?<br /> <br /> <br />
L
Il y a bien les quatre maisons mais quand est-ce que tu vas dessiner les parasols, les pommes, les feuille, les fleurs .... ???LIZAGRECE
Répondre
Y
<br /> Je suis maçon, pas jardinier.<br /> <br /> <br />
C
Toc, toc, toc ! je peux entrer ?
Répondre
Y
<br /> Au quatrième toc !<br /> <br /> <br />
A
Quatre quatrains contraints qu'ont trait à quatre âtres,j'ai rien contre.Vent contre aireune de ces quatrevous m'y trouverezA6
Répondre
Y
<br /> Tirée à quatre épingles ?<br /> <br /> <br />