Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 00:00
Maison 033Certains s'inquiètent de ma santé mentale – une obsession ces maisons ? – au risque d'alerter mon banquier qui va hésiter à me prêter.
D'autres ont choisi l'humour – tu fais dans l'immobilier ? – pour masquer leur inquiétude.*
À l'origine de ces maisons, j'avais – ça peut sembler idiot – à résoudre avec la lumière un problème sur lequel j'échouais depuis un certain temps. Malgré la forte pensée de Franz-Francisco, personnage de François Vallejo qui oppose à son chef – Quand il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème – cette autre vérité : Quand on trouve une solution, c'est qu'il n'y avait pas de problème non plus. Vous ne suivez plus ? C'est ça le problème.**


* Vendéens, je vous embrasse.
** Pensées et opinions de Franz-Francisco, François Vallejo, revue l'Iresuthe, n° 10, automne 2008.

Maison 033
2008, acrylique sur toile, 22 x 30 cm.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Crois-tu qu'il y ait une solution à la crise immobilière ? J'attends tes lumières !LIZAGRECE
Répondre
Y
<br /> N'oublie pas d'éteindre en sortant.<br /> <br /> <br />
T
Suite à * : Et nous, alors ? (signé : les Vendéennes)
Répondre
Y
<br /> « C'est un comble !» (vicomte Philippe Le Jolis de Villiers de Saintignon)<br /> <br /> <br />
A
"Il y a des gens qui, à propos de certains problèmes, font preuve d'une grande tolérance.C'est souvent parce qu'ils s'en foutent !"(Mark Twain)
Répondre
Y
<br /> Et Jacques Chirac ajoutait : « ça m'en touche une, sans faire bouger l'autre.»<br /> <br /> <br />