Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 23:00
Pic épeicheEnfin, saisi devant son chêne, le pic épeiche amateur de noisettes.*
Pourquoi donner le nom de cul-rouge à l'épeiche ? s'étonnait Voltaire,** inventeur du daltonisme.


* Voir Noisette, du 6 avril 08.
** Dictionnaire philosophique. Article Cul.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
  PIQUE et PECHE !!!!LIZAGRECE
Répondre
Y
<br /> Bonne pioche !<br /> <br /> <br />
L
Je connais aussi des singes à cul rouge. Je les ai vus au Jardin d'acclimatation. Ils ont une façon de narguer les visiteurs en exhibant leur postérieur qui ressemble à un vieux cuir de Cordoue bien lustré. C'est très curieux.
Répondre
Y
<br /> Comment le polissent-ils ? Le sait-on ?<br /> <br /> <br />
O
Amstrarm gram..pic et pic et col...lé au tronc !Oncle Pa 
Répondre
Y
<br /> Il est repassé aujourd'hui. Je l'ai dérangé avec le flash. Il est reparti noisette au bec.<br /> <br /> <br />
T
A ma connaissance, Voltaire ne portait pas de lunettes... Circonstance aggravante, il n'a pas pu voir ta photo ! ...Cela dit, - tu le savais sans (aucun) doute -, le "cul rouge" désigne aussi un oiseau de Guyane et, en argot militaire, un soldat d'infanterie...
Répondre
Y
<br /> Je ne connaissais pas cet oiseau homonyme, mais voilà que, cherchant à quoi il pouvait ressembler – à ça, très beau le cassique cul-rouge – je découvre, en plus d'un cassique cul-jaune, une araignée à cul-rouge (la plus grande et la plus monstrueuse qu'on connaisse au<br /> monde), une lièvre à cul-rouge (roode-gat-haas), une écrevisse cul-rouge...<br /> <br /> <br /> <br />