Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2008 6 17 /05 /mai /2008 23:00
OiseauxQuelques-uns ont vu là deux seins. Quelle méprise ! Comme c'est mal me connaître !
Il s'agit d'oiseaux. Deux. Qui font ce que font les oiseaux au printemps. S'aimer d'amour tendre, disait ce bon Jean de la Fontaine.


Oiseaux
2006, calcaire, h. 40 cm environ (de mémoire)
Collection privée.

Partager cet article
Repost0

commentaires

O
Ceci est une co-lectionmot que je metsà la place de bisou,quand je lisquelque choseque j'aimeà l'accumulerOncle Pa
Répondre
Y
<br /> Oncle Pa, tu es si  byllin, ce soir !<br /> <br /> <br />
L
Cré vingts dieux, z'ont jamais vu des trourterelles com'qui dirait enchaussantes.
Répondre
Y
<br /> « Enchaussantes » ! Comme tu y vas. La formule est jolie. Entends-tu par là – aurait dit Pierre Dac ou Francis Blanche – qu'il s'agit de rapports protégés ?<br /> <br /> <br />
L
Dont acte. Je rends à Blandine ce que je lui ai retranché, quoique sous la dent du lion...Quant à Agathe,  Dieu qui est un bon gars, lui en a prêtés de rechange, des nénés, juste pour une heure, la dernière. Et mille mercis à toi pour cet article passionnant sur l'Agathe sicilienne et la fête de la Babo en Grèce. J'en ai appris, des choses !
Répondre
Y
<br /> Et moi tout autant.<br /> <br /> <br />
L
Evidemment ! LIZAGRECE
Répondre
Y
<br /> Merci pour ce témoignage précieux qui corrobore tout ce que des auteurs sérieux ont pu écrire sur le sujet.<br /> <br /> <br />
C
Comme un oiseau sans ailes ?C'est très beau !
Répondre
Y
<br /> André m'a fait la même remarque, précisant que le mâle besognait ailes écartées.<br /> <br /> <br />